UN PEU D’HISTOIRE

UN PEU D’HISTOIRE !

JAQU’AUTO tient son siège social à Granges la Ville. Le petit village haut-saônois, qui compte 203 habitants actuellement, fut aussi appelé Granges le Bas pendant la révolution française avant d’être absorbé par la commune voisine Granges le Bourg en 1807.

Granges la Ville fait partie de la terre de Granges. Le nom de la commune, issu du bas latin villa, est synonyme de village, tandis que Grange le Bourg signifie la proximité du château seigneurial.

Depuis 1824, la commune est reconstituée aux dépends de Granges le Bourg sous le nom qu’on lui connait actuellement : Granges la Ville !

Granges la Ville est un village chargé d’histoire et fort de son église en grès rose en hommage à Saint Pierre et Saint Paul. Le village est d’ailleurs pourvu d’une multitude d’édifices en grès rose puisqu’une carrière de ce matériau était présente sur la commune. Nous pouvons apercevoir en se promenant dans les bois une fontaine en grès, alimentée par une source.

A l’époque, le village était rythmé par les nombreux trains passant et les cafés où l’absinthe coulait bien souvent à flot !

Mais entre les deux villages du canton de Villersexel, il est toujours difficile d’y voir claire quant à leur frontières respectives. C’est le Scey, rivière prenant sa source à Saulnot, qui sert de frontière entre les communes de Granges le Bourg et Granges la Ville.

Le Scey a mis l’usine et la gare de Granges la Ville… à Granges la Bourg, dotant cette dernière commune de deux gares !

L’usine était celle du Rougin, une entreprise de tissage qui employait jusqu’à 65 personnes au XXème siècle ! L’usine ferma ses portes en 1962 et devint JAQU’AUTO en 1979…

Le recycleur automobile compte aujourd’hui 42 ans d’existence dont 39 ans sur le site de Granges la Ville, il emploie 38 salariés.